Todt : "Stepney a perdu la tête" - Ferrari-F1.net : Tous ce qu'il savoir sur l'equipe Ferrari de Formule 1 !


Accueil
Archives
Classement
Calendrier



2007
Wallpapers
Voitures de sport

F. Massa
K. Räikkönen
L. Badoer
M. Gené
Le Team

Nous Contacter
Nos liens
Flux RSS
Les dirigeants de Ferrari ont ils eu raison de prolonger le contrat de Massa?

Résultats

Formule 1 - F1
Votre Blog F1
Savoir Est Une Arme
Forums F1
Blogs
Poésies
Transferts f1 2009
Kimi.fr
Stand-F1.com
F1-Direct
F1 - Formule 1 2012
Renault-F1
Jeuxvideopc
Auto-museum
Jeu f1 gratuit
F1
Jeu F1
Ferrari
F1
Poker
Techniques pilotage
Pneu pas cher
Iphone 5
F1 mag
Nico Rosberg
Toile F1
F1 Formule 1
Réparation compteur auto
Bankroll
poker
Jeu F1m
Blog F1
Business f1
Pneu pas cher - ABC-Pneu
Auto Ferrari
Terra Nova
Mutuelle santé
Pneu
Devis assurance auto
blackjack en ligne
Mutuelle
Todt : "Stepney a perdu la tête"
Le 04 octobre 2007 à 13:28

Contrairement à son complice Mike Coughlan – qui s’est répandu en excuses et n’a fait aucune difficulté pour donner le modus operandi de l’espionnage industriel auquel il a participé – Nigel Stepney est un personnage plus complexe, qui n’hésite pas à franchir certaines limites et qui met tout en œuvre pour étancher sa soif de vengeance. Ferrari n’a pas répondu à ses attentes ? Stepney a comploté contre elle. Il est mis en accusation dans l’affaire d’espionnage, les preuves sont accablantes ? Nigel tente de faire couler Ferrari avec lui !

Quand, comment, pourquoi un homme possédant de hautes responsabilités au sein d’une entreprise aussi prestigieuse a-t-il explosé en plein vol ? Dans un entretien accordé au Times, Jean Todt révèle quelques facettes de la personnalité du traitre. « Il a beaucoup de talents au niveau technique et organisationnel, sa nature était difficile, ce n’était pas un personnage facile mais c’était un bon professionnel » explique Jean Todt avant de revenir sur le facteur déclencheur qui a révélé la partie obscure de l’individu.

« Lorsque Ross est part il espérait probablement avoir un meilleur poste que celui que nous lui avions suggéré. Il nous a appelé pour nous dire ‘Je ne veux plus aller sur les courses’. Puis, la nuit portant conseil, il s’est calmé et nous a dit ‘OK, je serai heureux de faire le déplacement’. Il a travaillé pendant 15 ans chez Ferrari, il a fait du bon travail pour Ferrari et je pensais qu’il n’était pas judicieux de le licencier dès la 1ère fois où il n’a pas voulu venir sur les courses. Son contrat expirait fin 2007 et je voulais lui donner une chance de démontrer que dans une nouvelle organisation il pouvait faire du bon travail, même s’il n’était pas pleinement satisfait de sa position. »

« J’ai été suffisamment faible à 2 ou 3 reprises pour dire ‘OK, il a changé d’avis’ » poursuit le directeur de Ferrari en évoquant les volte-face de Stepney quant à sa présence sur le terrain lors des week-ends de course. « Mais trop c’est trop. Nous ne pouvions pas modifier notre organisation chaque semaine. Alors j’ai dit ‘OK, c’est fini il ne viendra plus. »

Cantonné dans les quartiers généraux de la Scuderia Ferrari, Stepney fut en charge d’améliorer l’organisation de l’écurie et de s’assurer que ses méthodes étaient les mieux adaptées aux besoins de l’entreprise. Le Britannique a ressenti la redéfinition de son poste comme une insulte à son expérience, son savoir-faire et sa fidélité à Ferrari. Le temps passé à Maranello a petit à petit été mis à profit pour collecter des informations et ficeler un dossier destiné à nuire à Ferrari, et à lui permettre de se vendre à une écurie rivale qui aurait été intéressée par les sources d’un puits de science qui a planté ses racines dans l’écurie la plus fructueuse de l’histoire de la F1 pendant 15 ans – peu importe qu’il ait décidé de planter ses crocs dans le cuir du cheval cabré.

« En ce sens je l’ai défendu, c’est vrai » estime Jean Todt en évoquant l’offre faite à Stepney de trouver sa place dans le saint des saints. Mais l’ex employé modèle n’était plus un modèle de vertu ni un petit saint. « Il a perdu la tête, c’est tout. Malheureusement parfois des gens perdent le sens des valeurs et c’est dommage car nous avons tous des responsabilités personnelles. Chacun doit se fixer des limites, ce n’était pas son cas et le problème est qu’il faut en payer le prix fort. J’ai souvent lu qu’il avait déclaré ‘attendez de savoir tout ce que Ferrari a fait’, mais j’ai la conscience tranquille et croyez-moi, si Ferrari avait fait quelque chose, après toutes ces controverses, ça aurait éclaté au grand jour. »

Automoto


29.11.2011 : Opel vient de gagner le prix NCAP pour leur système de phares
21.07.2011 : Référencement Toulouse
20.07.2011 : Un jeu plein de stratégie, le poker bien sûr
15.07.2011 : Compteur auto pour voiture
20.06.2011 : Mutuelle santé : Comparatif mutuelle
26.05.2011 : pandaranol
17.04.2011 : Sports live : La F1 Live
17.02.2011 : Les casino et la formule 1
26.01.2011 : Photos de la Ferrari F150 - Présentation 2011
14.12.2010 : Le poker et la Formule 1

Copyright © Ferrari-F1.net - Tous droits réservés